Bienvenue dans l’univers des petits Polycontes, contes et comptines pour petits polyglottes 🥰
Comme chaque histoire est traduite en plusieurs langues, c’est le meilleur moyen pour les petits – et pourquoi pas les grands – de découvrir les langues de France en s’amusant. 
Ce sont aussi des jeux, des animations, des ateliers et des fiches découverte.
Bonne polylecture ! 🐾






Les Petits polycontes : la collection

« Les petits polycontes » est une collection de contes et comptines pour les 3-6 ans. Ils s’ancrent dans les imaginaires du monde, des régions de France et des Outre-Mer. Ils le font à la fois par le cadre naturel de chaque histoire et par les animaux-personnages qu’ils mettent en scène. De ce fait, ce sont aussi des outils d’apprentissage et d’intégration des populations allophones dès le plus jeune âge.

Petites histoires pour petits polyglottes

« Les petits polycontes » répondent à des objectifs à la fois linguistiques, culturels et écocitoyens.
Comme hercher à comprendre une langue, c’est partir à la rencontre de celui qui la parle, chaque histoire existe en version bilingue et les personnages qu’ils mettent en scène appartiennent aux imaginaires du monde.

Des polyconteurs

Tous les traducteurs de ces polycontes ont en commun leur engagement dans la transmission de la langue. C’est pourquoi tous se sont engagés avec enthousiasme et rigueur dans le projet : il ne s’agissait pas de traiter ces petits contes à la légère… Quand on s’attaque à la langue de l’enfance, on touche à l’intime et au plaisir des mots ! Cela fait des polycontes un outil particulièrement adapté pour un apprentissage précoce des langues et de leur prononciation.

Les polydocs et l’atelier du polyconteur

Chaque ouvrage se termine par deux pages d’informations complémentaires et de pistes d’animation pour les enfants. Ainsi, chaque parent, enseignant ou accompagnant au sens large y trouve de quoi accompagner l’enfant dans sa découverte. Ce sont les Polydocs et l’Atelier du polyconteur

Atelier origami des petits polycontes avec Caroline Chemarin au festival Gueules de Bar à Montech ©Scitep Jeunesse