La francophonie au carrefour des cultures
Une voix pour le Nord

Une voix pour le Nord

Le Nord mon terroir, la Martinique mon pays

par Madeleine de Grandmaison

1re de couverture livre Madeleine de Grandmaison | une voix pour le Nord
Éditions :Broché (Français): 27,00 €
ISBN : 9791090063204
Taille : 29,70 x 21,00 cm
Pages : 226

À l'heure où le développement durable devient une nécessité impérieuse, Madeleine Jouye de Grandmaison rend compte de son engagement dans les années 1970-1980. À l'Ajoupa-Bouillon ville du nord de la Martinique située sur le flanc de la montagne Pelée, elle a longtemps exercé des responsabilités au sein de l'équipe municipale.

Elle expose ses propositions de développement durable pour le territoire Plein Nord Martinique, ainsi que son expérience, fondées sur l'exploitation raisonnée des richesses naturelles et culturelles. Elle l'a fait à travers la mise en valeur de sites, l'écotourisme, la valorisation des ressources humaines et les animations culturelles. C'est une politique extrêmement volontariste et innovante qu'a mené Madeleine de Grandmaison, figure emblématique de l'édilité de l'île, et l'une des rares femmes élues de la Martinique des années soixante-dix et quatre-vingt.

Ce livre est un plaidoyer pour une politique de territoire. Il est richement documenté et illustré de nombreuses photos des archives de l'auteure rassemblées pendant des décennies. De ce fait, il présente un intérêt indéniable du point de vue documentaire, historique, culturel et politique. C'est le témoignage du génie visionnaire d'une militante passionnée de sciences de la nature, de la culture et de l'environnement.

Ce document d'archives et de mémoire est accessible à tous et il s'adresse aussi bien aux universitaires qu'à tous ceux qui s'intéressent au patrimoine territorial et culturel de la Martinique.

Parution :
Éditeurs :
Étiquettes :
Critiques :Martinique La 1re au sujet deMartinique La 1re a écrit:

"Une voix pour le Nord-le Nord, mon terroir-la Martinique, mon pays", c'est le titre de l'ouvrage de Madeleine Jouye de Grand Maison. "Cette retraitée de l'activité publique", raconte l'essentiel d'une vie très intense.


Inclus une clé USB

À propos de l’auteur

Madeleine de Grandmaison a été conseillère régionale de 1983 à 2010. Elle a présidé le Comité martiniquais du tourisme de sa création de 2003 à 2010. Par ailleurs, elle est depuis 1996, présidente du Comité de Bassin de la Martinique, elle a assuré la présidence du Réseau international des organismes de bassin (RIOB) de janvier 2004 à juin 2007. Conseillère régionale depuis 1983, elle occupe une place importante dans la vie politique martiniquaise. En 1998, elle devient 3e vice-présidente de la région (dirigée par Alfred Marie-Jeanne) et présidente de la commission des affaires culturelles. Le 14 octobre 2007, Madeleine de Grandmaison devient députée européenne après la démission du député européen originaire de La Réunion, Paul Vergès. Elle occupe ce poste de 2007 à 2009.