Langues de l’Inde en diasporas : notices biographiques des auteur·e·s

Myriam Alamkan est historienne maritime, membre de la Société Française d’histoire maritime et membre fondateur de l’association Trésors du Patrimoine. Elle place la Caraïbe au centre de sa recherche. Ses thématiques abordent notamment l’histoire des corsaires, la grande pêche et les contacts intracoloniaux.

Krishnedat Bajnath studied English language and literature, with Hindi language and literature as subsidiary subject at Leyden University (The Netherlands, 1973-1979). He was dean and lecturer at the department of Journalism at the Academy of Arts and Culture, Paramaribo. He was the Ambassador of the Republic of Suriname in India from 2001-2011. At present he is senior lecturer at the Faculties of Humanities at the Anton de Kom Univeristy of Suriname (2013-date). He has published in Dutch and English on Indian culture and Sarnami (Surinamese Bhojpuri) language and literature.

Visham Bhimull is a primary care physician working at the South West Regional Health Authority in Trinidad and Tobago (T&T). He has a postgraduate in Family Medicine and is currently pursuing a Masters in Public Health. His chronic disease clinic in rural T&T comprises elderly patients of Indian origin who speak their ethnic language Trinidad Bhojpuri fluently. Dr Bhimull being a cultural activist has endeavored to do interviews with these elderly Trinidad Bhojpuri speakers to document and record this dying language. He is continuing the work of Dr Peggy Mohan who, in the 1970s, did similar work for her thesis Trinidad Bhojpuri : A morphological study. Dr Bhimull is a polyglot and uses his language skills to acquire interviews of dialects of Trinidad Bhojpuri in Suriname, Guyana and the Netherlands all of which belong to the Caribbean Hindustani family of languages.

Juliette Facthum-Sainton est maître de Conférences honoraire en sciences du langage, à l’université des Antilles. Elle est spécialiste des langues créoles et de l’anglais. Elle a travaillé et publié des articles et un livre avec l’OIF (2006-2011) dans le cadre de la didactique du français en milieux créolophones. Avec les équipes du rectorat de la Guadeloupe, dans le cadre des Langues vivantes régionales créoles, elle a encadré la mise sur pied des classes bilingues à l’école primaire à titre expérimental et a dirigé la formation IUFM des enseignants en linguistique créole. Spécialiste de la phonologie des langues créoles, elle a écrit de nombreux articles dans ce domaine, et deux livres qui ont été une contribution à l’apprentissage de la lecture en Guadeloupe, et une compréhension aux questions de changements phonétiques, lors de migrations. Ses travaux majeurs sont ses deux thèses : Les créoles à base lexicale française de la Caraïbe : phonétique, phonologie et variation (2006), EPHE,et Le créole de Guadeloupe : transformation et dynamique du système morpho-phonologique et morphosyntaxique. (1979), Sorbonne Nouvelle.

Surendra Gambhir, Ph.D. (linguistics) from University of Pennsylvania. Teaching at U. Pennsylvania, Cornell University, and U. of Wisconsin (1973-2007), Chair Language Committee American Institute of Indian Studies (1998-2007). Research publications include koineization, language preservation and language loss in sugar-plantation countries of India’s diaspora, language pedagogy, and language acquisition. Publications include seven books and a wide variety of articles in international journals, encyclopedias, and chapters in books. Keynote speaker in many international conferences in the Czech Republic, Mauritius, India, and the United States. Many awards and honors over the years. Currently a consultant to multiple heritage language programs in the United States and the NIKASH project of the Government of India.

Christian Ghasarian est professeur d’ethnologie à l’université de Neuchâtel (Suisse). Ses recherches portent sur les Tamouls de La Réunion, les pratiques New Age (aux États-Unis et en Europe) et les relations sociales en Polynésie française, notamment à Rapa qu’il étudie depuis 2001. Il a publié plusieurs livres, parmi lesquels : Honneur, Chance & Destin. La culture indienne à La Réunion (1991) ; Introduction à l’étude de la parenté (1996) ; De l’ethnographie à l’anthropologie réflexive (2002) ; Anthropologie de La Réunion (2008) ; Des plantes psychotropes. Initiations, thérapies et quête de soi (2010) ; Rapa dans l’histoire (2015) ; Rapa. Une île du bout du monde, une île dans le monde (2014).

Sully Santa Govindin est professeur des lycées et enseigne les Lettres modernes et l’Histoire contemporaine depuis 1994. Il est membre du comité scientifique du lazaret depuis 2018, et son engagement dans la francophonie littéraire lui a permis de recevoir une distinction internationale, l’AITF AWARD. Il a soutenu une thèse de doctorat en Histoire dans le domaine linguistique et créolistique. Chercheur Associé au Laboratoire LCF (Langue texte et Communication dans les espaces créolophones et Francophones à l’université de La Réunion), il est qualifié en « Culture et Langue Régionale Créole ». Auteur de plusieurs ouvrages : Les engagés indiens (1994), Surya Vanom et les Chants du Vartial (2001), Grand-Manicon et autres textes (2006), La Tragédie d’Appassamy ou Récit d’un étonnant voyageur (2007), il offre à la communauté scientifique et au public son œuvre majeure avec l’essai intituléBarldon.

Vinesh Y. Hookoomsing holds a PhD in Linguistics from Laval University, Québec, Canada. His areas of research and publication cover language and culture in Creole and plural diaspora societies. Duringhis career as Professor of Linguistics at the University of Mauritius, he was Dean of the Faculty of Social Sciences and Humanities (1995-1998) and Pro Vice-Chancellor responsible for research and consultancy (2001-2006). He was founding President of the Mauritian Cultural Centre (2001-2005). He chaired the Akademi Kreol Morisien (2010-2012) set up by Government in view of introducing the language in the schools. He has participated in a number of juries, nationally and internationally, including the Commonwealth Writers Prize for Africa.

Lou Kermarrec est doctorante en Anthropologie / Ethnobotanique au Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS), à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) de Paris. Sa thèse porte sur les usages des plantes chez les descendants d’engagés indiens en Guadeloupe et questionne les processus de créolisation et de création d’identité, un demi-siècle après l’engagisme.

Gerry L’Étang est MCF-HDR en anthropologie à l’université des Antilles (Martinique), où il dirige le Centre de recherches interdisciplinaires en lettres, langues, arts et sciences humaines (CRILLASH). Ses travaux portent sur la créolisation culturelle, les hindouismes diasporiques, l’Islam en Inde du sud, l’esthétique, l’addiction, Haïti. Il a publié dernièrement : Zwazo. Récit de vie d’un prêtre hindou commandeur d’habitation à la Martinique (2018) ; Fillette Lalo (2018) ; Écrire la domination (2016) ; De la créolisation culturelle (2012).

Rajend Mesthrie is Professor of Linguistics at the University of Cape Town, where he holds a National Research Foundation (NRF) chair in Migration, Language and Social Change. He is a past head of the Linguistics Section at UCT (1998-2009), a past President of the Linguistics Society of Southern Africa (2001-2009), and past co-editor of English Today. He was President of the International Congress of Linguists (Cape Town, 2018). Amongst his publications are Language in Indenture : a Sociolinguistic History of Bhojpuri-Hindi in South Africa (Routledge 2002, reprint ed. 2018), Language in South Africa (ed., CUP 2002), World Englishes (with Rakesh Bhatt, CUP 2008) and A Dictionary of South African Indian English (UCT Press, 2010).

Appasamy Murugaiyan est linguiste, ingénieur de recherche à l’École Pratique des Hautes Études – UMR7528 Mondes iranien et indien. Ses travaux d’enseignements et de recherches portent sur la linguistique du tamoul moderne et la linguistique historique tamoule, l’épigraphie tamoule, l’enseignement de tamoul comme langue étrangère, et la diaspora tamoule des régions francophones. Il construit des bases des données linguistiques et lexicales sur l’épigraphie tamoule. Il travaille sur les chants et les littératures orales pratiqués au sein de la diaspora tamoule. Il s’intéresse particulièrement aux problématiques de maintien et de transmission d’identité linguistique et culturelle. Pour plus d’information sur ses enseignements et publications, on peut consulter : http://www.iran-inde.cnrs.fr/members/permanent-members/murugaiyan-appasamy.html

Daniel Negers est maître de conférences (langue télougoue) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) depuis 2006. Il est rattaché au laboratoire de recherche UMR 245-CESSMA (INALCO) et associé à l’UMR 8564 (CEIAS-EHESS/CNRS), ainsi qu’au CERLOM (INALCO). Il a soutenu sa thèse en 1997 sur « Le Burrakatha d’Andhra Pradesh (Inde). Essai de description d’une forme narrative théâtralisée en langue télougoue. L’importance de l’expression littéraire dans la communication et la culture populaires », en supplément duquel il a fourni une description raisonnée du « Système poétique télougou ». Il travaille plus particulièrement aujourd’hui sur des formes variées de l’expression littéraire en milieu télougou tant des points de vue esthétique ou éthique que de celui du rapport global au domaine social. Le travail sur la langue et la littérature télougoue l’ont conduit depuis 2012 à une fréquentation assidue de milieux variés de la diaspora dans divers pays d’installation ainsi que, en Inde même, sur le territoire d’origine dans de multiples contextes.

Fred Négrit est titulaire d’une licence – Diplôme Universitaire de Langues et Cultures Régionales, Option Langue et Cultures de l’Inde de l’université des Antilles-Guyane (UAG), Pointe à Pitre, Guadeloupe. Il a également obtenu le diplôme de hindi de la Central Hindi Directorate, New Delhi, India. Il est président du Conseil Guadeloupéen Pour les Langues Indiennes : CGPLI. Il a publié « Le Sacré dans la Religion Indienne en Guadeloupe », 1978, et « Alphabet Hindi : Apprentissage du Hindi, Niveau Élémentaire » (Fred Négrit, Alexina Mékel) – CRDP Guadeloupe, 2010.

Sooryakanti Nirsimloo-Gayan est détentrice d’une maitrise en économie de développement de la School of Oriental and African Studies, de l’université de Londres, qu’elle obtint après des études de Philosophie à La London School of Economics and Political Science. Elle est la Directrice-Générale de l’Institut Mahatma Gandhi-Institut Rabindranath Tagore (MGI-RTI), institution d’enseignement supérieur à Maurice. Elle a contribué académiquement à la mise en place de l’École d’Études Mauriciennes du MGI, et continue à s’intéresser à la réflexion sur le pluralisme culturel et l’interculturel à Maurice et ailleurs. La culture et la danse indiennes occupent une place importante dans ses activités de prédilection.

L. Ramamoorthy is currently working in the Central Institute of Indian Languages – a
sub-ordinate office of Ministry of Human Resource Development, Govt. of India. He is heading a scheme VIZ.Linguistic Data Consortium for Indian Languages (LDC-IL). The LDC-IL developed quality annotated corpus in terms of Text and Speech for all the schedule languages of India. He conducted many training programs throughout the country for developing man power in language technology. His areas of specialisation are Socio-linguistics, language planning and Education Technology. As the head of Education Technology he supervised the production of more than 200 visual episodes on language, literature and culture which can be used as supplementary materials for language teaching. He also supervised in developing online teaching materials for Urdu, Telugu and Manipuri. He was also heading the Scheme for Protection and Preservation of Endangered Languages through which the Institute planned to document endangered languages in India. He supervised the preparation of handbook and guidelines for documentation and trained many scholars in documentation. He was Director in-charge of Pondicherry Institute of Linguistics and Culture, an autonomous body under the Govt. of Pondicherry. He has published 7 books on various topics like language modernisation, language loyalty and purism. Also Edited 8 books and published many articles in the reputed journals. 15 candidates have been awarded Ph. D degree under his supervision.

Vasu Renganathan has been teaching Tamil language and literature at the University of Pennsylvania since 1996. He earned his master’s degree from the University of Washington, Seattle and Ph.D. degree in medieval Tamil language and literature from the University of Pennsylvania. He also had another Ph.D. degree in linguistics from Annamalai University, India. He began his teaching career in 1989 and previously taught at the University of Michigan, Ann Arbor and the University of Washington, Seattle. In addition to teaching, he has also worked on various curriculum and instructional material development projects. Vasu also served as the Chairman of the International Forum for Informational Technology In Tamil (INFITT) and currently serving as one of the Executive Committee members of the American Tamil Academy (ATA). He is also in the International Advisory Board member for the Electronic Journal of Foreign Language Teaching, (e-FLT), Singapore (http://e-flt.nus.edu.sg). His Publications include a) Tamil Language in Context : A Comprehensive Approach to Learning Tamil (2011), b) Computational Approaches to Tamil Linguistics (2016), c) Tamil Conversation Book (2018) and d) Tamil Literary Journey and History of the Tamils (in Tamil) (2018).

Stéphane Savriama est doctorant en ethnobotanique et ethnopharmacologie, il concentre ses recherches sur les plantes à la fois utilisées dans les rituels hindous et en médecine traditionnelle. Ces recherches, à travers une vision transdisciplinaire alliant sciences humaines et sciences chimiques, se focalisent sur les territoires créoles et plus particulièrement La Réunion et la Guadeloupe.

Catherine Servan-Schreiber est spécialiste des langues médiévales indiennes, et de l’histoire du livre et de l’imprimerie en Inde du Nord. Chercheur au CEIAS (CNRS/EHESS), elle est auteur de plusieurs ouvrages sur les traditions orales en Inde, l’artisanat et le design en Inde, la musique indienne à l’Ile Maurice, et le rapport entre indianité et créolité à l’Ile Maurice.

Khesaven Sornum hails from a Tamil family in Mauritius and whose ancestors originated from Tamil Nadu. He holds a Master’s Degree in Tamilology from the University of Madras and a PhD in Comparative Literature from the Tamil University, Thanjavur. He is an Associate Professor and Head, School of Indian Studies at the Mahatma Gandhi Institute where he has been serving for the past thirty five years. He has been awarded OSK (Officer of the star and Key of the Indian Ocean) for his outstanding contribution in the field of Education by the President of the Republic of Mauritius on the occasion of the National Day of Mauritius.

Logambal Souprayen-Cavery est maître de conférences en sciences du langage à l’université et à l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Education) de La Réunion depuis 2012. Membre du laboratoire de recherche ICARE EA 7389 (Institut coopératif austral de recherche en éducation), ses activités de recherche s’inscrivent dans les domaines suivants : la sociolinguistique, la sociodidactique et la créolistique. À l’université de La Réunion, elle est responsable du pôle langues orientales et de l’Océan Indien de la Maison des Langues et à l’ESPE, elle est responsable du parcours créole.

Karin Speedy a été professeur de français à l’université de Macquarie (Sydney, Australie) et à l’université de Victoria (Nouvelle-Zélande). Ses recherches pluridisciplinaires s’appuient non seulement sur la linguistique, l’histoire, les études littéraires, les études des races, les études créoles, francophones et postcoloniales mais aussi sur la traduction littéraire. Ses aires régionales d’intérêt sont le Pacifique et l’Océan Indien et elle s’intéresse tout particulièrement aux contacts historiques entre les gens de ces régions. En 2007, elle publie Colons, Créoles et Coolies, L’immigration réunionnaise en Nouvelle-Calédonie (XIXe siècle) et le tayo de Saint-Louis, aux Éditions L’Harmattan et elle est l’auteure de 3 autres livres et d’une trentaine d’articles.

Meeniamah Sandanaluchmee Vellien holds a Master’s degree in Tamil and a Post Graduate Certificate in Education.She is Educator (Tamil Language) at the Swami Sivananda State Secondary School. Ministry of Education, Human Resource and Tertiary Education, Mauritius. Her career objectives are to enhance her professional competence through advance coursework and research based projects and to develop new and innovative approaches to teaching and learning. She hasparticipated and presented research articles in many national and international conferences at level in Mauritius, Singapore, Guadeloupe, USA, India.

Vidya Vencatesan est professeure de littérature française et francophone à l’université de Mumbai. Elle s’intéresse parallèlement à la littérature comparée, à la littérature épique indienne et française et la traduction littéraire. Docteur ès lettres de la Sorbonne Nouvelle, Paris-3. Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques de la République française, Cavaliere dell’ordine della stella d’Italia, de la République italienne. Sa traduction en français de l’ourdou de l’œuvre poétique de Javed Akhtar est publiée chez Editions Janus, Paris (2014). Elle a coordonné la traduction en marathi et la publication des contes contemporains de Guadeloupe de Gilda Gonfier en marathi en 2018 pour l’université de Mumbai.

Fermer le menu
×
×

Panier